Métier : Meunier

« Meunier, tu dors, ton moulin va trop vite... » : vous avez déjà fredonné cette chanson? La vie de meunier n’est pas de tout repos. Que fait exactement le maître du moulin? Où vit-il? Plongez dans l’univers farineux du meunier.

Des Jésuites à la famille Lefebvre

À la fin du régime seigneurial en 1854, la Commission des biens des Jésuites ne peut plus gérer son moulin comme avant. L’année suivante, elle décide donc de le vendre au meunier Étienne Lefebvre, descendant de Pierre Lefebvre. La totalité de la terre ancestrale revient alors dans le patrimoine familial des Lefebvre jusqu’en 1881, soit pendant plus de 25 ans. Bien que le mode de vie rural soit peu à peu abandonné, Étienne Lefebvre continue d’exploiter le moulin des Jésuites de façon traditionnelle.

Devenir meunier

Comment devient-on meunier au XIXe siècle? Les futurs meuniers sont d’abord apprentis, souvent auprès de leur père ou auprès du meunier du village. L’apprentissage est plus ou moins long. Le meunier est payé en farine, c’est-à-dire qu’il conserve le quatorzième minot du blé qu’il doit moudre.

En quoi consiste le travail du meunier? Il doit voir au bon fonctionnement du moulin, c’est-à-dire qu’il doit ajuster les engrenages et entretenir le mécanisme du moulin. Il doit s’assurer qu’il y a toujours du grain dans la trémie pour éviter que les meules surchauffent. Il doit aussi surveiller la vitesse des meules. Si celles-ci tournent trop rapidement, la farine risque de rougir. Si elles tournent trop lentement, la farine prend le goût de la pierre. Le meunier doit également surveiller la finesse de la mouture. Finalement, il doit ensacher la farine avant de la remettre au cultivateur.

À la merci des intempéries

Le meunier travaille souvent du lever du soleil jusqu’à la nuit tombée. Son environnement est couvert de poussière de farine et très bruyant en raison du mécanisme toujours en mouvement. Le climat peut être son meilleur ami comme son pire ennemi. Les inondations printanières, le faible débit de la rivière ou le gel peuvent l’empêcher de travailler. Aussi dit-on que le meunier excelle dans l’art de prédire le temps. Fera-t-il beau ou mauvais? Demandez au meunier.

Le moulin et la maison

Le meunier habite le moulin avec sa femme et ses enfants. La famille vit dans un espace restreint du rez-de-chaussée, l’autre partie de ce dernier étant occupée par le mécanisme. Les chambres se trouvent généralement à l’étage. Pendant que son mari moud le grain, la femme du meunier s’affaire aux tâches domestiques. Côtoyant ainsi les engrenages et la roue du moulin, les enfants peuvent facilement apprendre le métier de leur père.

À propos du minot

À l'époque, le blé est calculé en minots. Le minot est l'unité de mesure des matières sèches comme le grain. Un minot équivaut à 3,9 litres environ.