La relation des Haïdas à l’océan est immémoriale, et ses racines remontent au début des temps, quand le Corbeau a réussi à convaincre les humains de sortir d’un coquillage, sur une plage de Naikun (pointe Rose), à l’extrémité nord de Haida Gwaii.

« La culture haïda ne se résume pas à des chants et des danses, à des images gravées et des légendes, à une langue ni même aux liens du sang. C’est ouvrir les yeux à Haida Gwaii et savoir que le hareng va bientôt venir frayer. C’est rapporter un panier de coquillages à de vieux parents, préparer le poisson pour le fumoir, ou fouler un tapis de balanes ou de mousse. »

« C’est aussi avoir à affronter les tempêtes de l’hiver, et tenter de veiller sur ce précieux coin de terre. Tout ce qui nous appartient est à Haida Gwaii. C’est notre lot, notre patrimoine, notre vie ... et l’une des grandes cultures du monde. »

« Il faut aller au-delà de l’& Pour en lire plus
La relation des Haïdas à l’océan est immémoriale, et ses racines remontent au début des temps, quand le Corbeau a réussi à convaincre les humains de sortir d’un coquillage, sur une plage de Naikun (pointe Rose), à l’extrémité nord de Haida Gwaii.

« La culture haïda ne se résume pas à des chants et des danses, à des images gravées et des légendes, à une langue ni même aux liens du sang. C’est ouvrir les yeux à Haida Gwaii et savoir que le hareng va bientôt venir frayer. C’est rapporter un panier de coquillages à de vieux parents, préparer le poisson pour le fumoir, ou fouler un tapis de balanes ou de mousse. »

« C’est aussi avoir à affronter les tempêtes de l’hiver, et tenter de veiller sur ce précieux coin de terre. Tout ce qui nous appartient est à Haida Gwaii. C’est notre lot, notre patrimoine, notre vie ... et l’une des grandes cultures du monde. »

« Il faut aller au-delà de l’écrit pour accéder à un monde dont le sort est étroitement lié au peuple de l’océan, au peuple du ciel, et au peuple de la forêt. »

- Guujaaw, artiste haïda, clan Gak’yaals qiigawaay

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Photo

Guujaaw travaille sur le Corbeau et les premiers humains, sculpture de cèdre jaune de Bill Reid, 1979.

Photo : Gitsga

© Gitsga


Sculpture

Le Corbeau sculpté par Fred Davis.

Sculpture par Fred Davis
Photo : Avec la permission de la Galerie Derek Simpkins

© la Galerie Derek Simpkins


Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les grandes pirogues de mer étaient au coeur du lien des Haïdas avec l’océan. Creusées dans les grands cèdres rouges, dont le bois était traité à la vapeur pour prendre la forme élégante de la pirogue haïda classique, ces belles embarcations étaient essentielles à la culture et à la vie économique : longs voyages, pêche en haute mer et chasse aux mammifères marins.

Sur toute la côte du Pacifique Nord, les pirogues haïdas, qui pouvaient mesurer vingt mètres, étaient renommées pour leur tenue à la mer, et constituaient l’article le plus prisé dans les échanges commerciaux des Haïdas avec les Premières Nations du continent.
Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les grandes pirogues de mer étaient au coeur du lien des Haïdas avec l’océan. Creusées dans les grands cèdres rouges, dont le bois était traité à la vapeur pour prendre la forme élégante de la pirogue haïda classique, ces belles embarcations étaient essentielles à la culture et à la vie économique : longs voyages, pêche en haute mer et chasse aux mammifères marins.

Sur toute la côte du Pacifique Nord, les pirogues haïdas, qui pouvaient mesurer vingt mètres, étaient renommées pour leur tenue à la mer, et constituaient l’article le plus prisé dans les échanges commerciaux des Haïdas avec les Premières Nations du continent.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Photo

Reg et Robert Davidson, rivière Yakoun.

Photo: Rolf Bettner

© Rolf Bettner


Photo

Lancement de la pirogue Lootaas, oeuvre de Bill Reid.

Photo : Jackie Gjissen
Photothèque du Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique

© Musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique


L’océan, source de la plupart des aliments traditionnels, offre des ressources très variées : la morue, le flétan et le thon, capturés en haute mer ; les saumons, pêchés à l’embouchure des cours d’eau ; le hareng et ses oeufs ; de nombreuses espèces de fruits de mer et d’algues, récoltées sur l’estran. Les Haïdas chassaient autrefois, pour la viande, les tendons et la peau, les phoques, les otaries et les loutres de mer.
L’océan, source de la plupart des aliments traditionnels, offre des ressources très variées : la morue, le flétan et le thon, capturés en haute mer ; les saumons, pêchés à l’embouchure des cours d’eau ; le hareng et ses oeufs ; de nombreuses espèces de fruits de mer et d’algues, récoltées sur l’estran. Les Haïdas chassaient autrefois, pour la viande, les tendons et la peau, les phoques, les otaries et les loutres de mer.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Photo

Séchage du saumon sur la Yakoun.

Photo : Rolf Bettner

© Rolf Bettner


En haïda, cela se dit : « Ginn 7waadluwaan gud7ahl Kwaagiidang » -- L’interdépendance est la base de tout.

« Sur les îles, tous les animaux et les plantes sont liés à la mer et à ses processus biologiques, et souvent plus directement que nous ne l’imaginons. »
-David Denning, spécialiste de biologie marine
En haïda, cela se dit : « Ginn 7waadluwaan gud7ahl Kwaagiidang » -- L’interdépendance est la base de tout.

« Sur les îles, tous les animaux et les plantes sont liés à la mer et à ses processus biologiques, et souvent plus directement que nous ne l’imaginons. »
-David Denning, spécialiste de biologie marine

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Photo

La révérende Lily Bell et Marina Jones à la cérémonie du retour du saumon, rivière Yakoun.

Photo: Maureen McNamara
Yakoun: River of Life, Council of the Haida Nation, 1990.

© Council of the Haida Nation, 1990.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • définir le lien qui existe entre le peuple haïda et l’océan, dans un contexte écologique ;
  • définir la forme et la fonction de la pirogue haïda.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons