Dans la préhistoire, les aborigènes cuisaient la viande et faisaient une soupe chaude sans utiliser de récipient. Une peau de bête à laquelle était rattachée la chair était installée et maintenue par des pierres dans un âtre que l’on remplissait d’eau. Puisqu’il y avait toujours des feux dans les camps préhistoriques, les pierres chauffées étaient ajoutées à l’eau et la soupe était vite préparée. Les classes qui n’ont pas de peau de bête avec la chair peuvent utiliser un seau en plastique pour reproduire cette activité et saisir le concept.
Dans la préhistoire, les aborigènes cuisaient la viande et faisaient une soupe chaude sans utiliser de récipient. Une peau de bête à laquelle était rattachée la chair était installée et maintenue par des pierres dans un âtre que l’on remplissait d’eau. Puisqu’il y avait toujours des feux dans les camps préhistoriques, les pierres chauffées étaient ajoutées à l’eau et la soupe était vite préparée. Les classes qui n’ont pas de peau de bête avec la chair peuvent utiliser un seau en plastique pour reproduire cette activité et saisir le concept.

© 2008, Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.

Les pierres à plat et verticales sont mis sur la terre pour former un support pour la peau.

Fabriquer un âtre en pierre en plaçant verticalement les pierres dans le sol. Les côtés maintiennent la lourde peau de phoque qui est placée dans le creux.

John Jamieson
Cindy Goodyear

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


Une mesure d'eau est ajoutée au creux.

Le creux contiendra une mesure d’eau. Dans ce cas 3 litres d’eau ont été ajoutés. La température de l’eau peut alors être prise.

John Jamieson
Cindy Goodyear

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


Des pierres sont placées directement sur les charbons chauds d’un feu.

John Jamieson
Cindy Goodyear

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


Ajouter les pierres et prendre la température

Pendant que l’on ajoute les pierres, la température doit être relevée (annotée) toutes les trente secondes.

John Jamieson
Cindy Goodyear

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


 La vapeur est une surprise!

La plupart des élèves sont surpris de voir un nuage de vapeur sortir de la “soupe inuit”. Si les élèves mettent le doigt dans la soupe, ils auront une deuxième surprise. Etant donné le niveau de carbone émanant des pierres, il est déconseillé d’ajouter plus de viande. La viande attachée à la peau de phoque est bien cuite.

John Jamieson
Cindy Goodyear

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


Retirer et peser les pierres.

Après que la température ait atteint son maximum, retirer les pierres du feu et les peser dans le labo.

John Jamieson
MaryJane McCrea, Sophie Delaporte

© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.


Durée (minutes) Température (Celsius)
0       15
.5      15
1.0    22
1.5    35
2.0    55
2.5    70
3.0    75
3.5    81
4.0    84

Durée (minutes) Température (Celsius)
0       15
.5      15
1.0    22
1.5    35
2.0    55
2.5    70
3.0    75
3.5    81
4.0    84

Dans cette expérience toutes les pierres étaient lisses et arrondies.

Poids des pierres = 4.3 kg


© 2008 Najuqsivik Community Museum. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’élève devra: 1) reproduire une activité préhistorique, 2) Etablir un graphique des variations de la température par rapport à la durée de réchauffement de l’eau dans une peau animale, 3) apprécier une façon unique de cuisiner avec peu d’ustensiles. 4) Discuter du transfert d’énergie d’un feu, vers les pierres puis vers l’eau, 5) mesurer une quantité d’eau et peser des pierres.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons