L'aire de répartition du phoque du Groenland comprend l'océan Arctique, l'Atlantique Nord et le golfe du Saint-Laurent.

L’effectif du phoque du Groenland peut être divisé en trois populations, selon les lieux de reproduction, dans l’ensemble de l’océan Arctique et de l’Atlantique Nord. Le troupeau du nord-ouest de l’Atlantique, qui compte environ 5,2 millions de bêtes, constitue la plus grande population; ses membres se reproduisent dans le golfe du Saint-Laurent de même qu’au large du Labrador et de Terre-Neuve. Les deux autres populations se trouvent dans la mer Blanche et dans la mer du Groenland.

Canadian Geographic


© 2010, La Société géographique royale du Canada. Tous droits réservés


Gros plan d'un phoque du Groenland sur la glace.

Nom scientifique : Phoca groenlandica (aussi Pagophilus groenlandicus) Poids moyen : 130 à 135 kg (la femelle est plus petite que le mâle) Longueur moyenne : 1,4 à 1,9 m Longévité moyenne : 30 ans ou plus Le phoque du Groenland, que l’on appelle aussi « phoque à selle », doit cette appellation à la large bande noire, plus ou moins en forme de fer à cheval, qui chevauche le dos du mâle adulte. Le pelage de l’adulte varie de blanchâtre à grisâtre et la face est entièrement noire.

iStockphoto


© 2010, La Société géographique royale du Canada. Tous droits réservés


Un chasseur inuit découpe un phoque fraîchement abattu à la baie d'Hudson.

Un phoque du Groenland peut être perçu comme un animal charmant par certains et comme un repas par d’autres. En anglais, l’orque est aussi nommée la baleine tueuse et ce surnom de meurtrier a servi de prétexte à la marine américaine pour justifier l’utilisation de ces animaux comme cibles d’exercice. Notre perception de ces animaux, et d’autres animaux, a évolué à mesure que nous les avons mieux connus.

Marija Dumancic


© 2010, La Société géographique royale du Canada. Tous droits réservés


Le phoque du Groënland : comprendre les perspectives culturelles

Aperçu de la leçon
Les élèves découvrent que le phoque du Groënland, ou phoque à selle, constitue depuis toujours un élément clé de l’environnement océanique du Canada, qu’il fait partie de la chaîne alimentaire à titre de prédateur et à titre de ressource pour les chasseurs indigènes et qu’il a assuré la survie économique des colons.

Niveau ciblé
De la 9e à la 12e année (secondaire). On peut facilement adapter cette leçon pour les niveaux élémentaire et intermédiaire.

Durée
Deux à quatre périodes.

Liens avec le programme d’études
Programme de sciences humaines des provinces de l’Atlantique élaboré par le C Pour en lire plus
Le phoque du Groënland : comprendre les perspectives culturelles

Aperçu de la leçon
Les élèves découvrent que le phoque du Groënland, ou phoque à selle, constitue depuis toujours un élément clé de l’environnement océanique du Canada, qu’il fait partie de la chaîne alimentaire à titre de prédateur et à titre de ressource pour les chasseurs indigènes et qu’il a assuré la survie économique des colons.

Niveau ciblé
De la 9e à la 12e année (secondaire). On peut facilement adapter cette leçon pour les niveaux élémentaire et intermédiaire.

Durée
Deux à quatre périodes.

Liens avec le programme d’études
Programme de sciences humaines des provinces de l’Atlantique élaboré par le Conseil atlantique des ministres de l’Éducation et de la Formation (CAMEF) :
Peuples, lieux et environnement
• Évaluer des questions relatives à la diversité et à la pérennité des écosystèmes de la Terre.
• Évaluer le rôle du point de vue, du pouvoir et de l’autorité dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques de gestion des ressources de la Terre.
Interdépendance
• Évaluer et analyser les occasions et les défis que présente un monde de plus en plus interdépendant.
• Proposer et évaluer des solutions possibles aux problèmes occasionnés par les interactions entre les individus, les groupes et les sociétés.
Culture et diversité
• Analyser les facteurs qui contribuent à forger la perception de soi et une vision du monde.
• Analyser et expliquer la manière dont les cultures répondent aux besoins des êtres humains.
• Évaluer les causes et les conséquences de points de vue divergents de par le monde.
Individus, sociétés et décisions économiques
• Évaluer les facteurs qui influent sur la distribution de la richesse aux échelles locale, nationale et internationale.
• Évaluer les conséquences d’une société de consommation.
• Analyser la dynamique du marché dans l’économie locale, nationale et mondiale.

Lien vers l’exposition virtuelle Retour à la nature
www.canadiangeographic.ca/mvc

Carte de répartition du phoque du Groënland, qui montre l’étendue de l’habitat.

Ressources supplémentaires, matériel et équipement
• Ordinateurs et accès à Internet
• Feuille d’activité de l’élève intitulée Le phoque du Groënland, Ressources Internet (ci-jointe) et comportant une liste d’URL.

Objectif général
Découvrir, comprendre et apprécier divers points de vue sur une question.

Résultats de la leçon
À la fin de la leçon, les élèves pourront :
• indiquer où se trouvent l’habitat et l’aire de répartition du phoque du Groënland;
• énumérer les caractéristiques du phoque du Groënland;
• appréhender les difficultés que comporte l’exploitation de certaines espèces;
• décrire les conséquences sociales, culturelles et économiques de la chasse aux phoques du Groënland;
• examiner et exposer la position de tous les groupes qui s’intéressent à cette espèce;
• comprendre que l’information présentée par chacune des parties intéressées peut être à la fois véridique et trompeuse;
• comprendre le cycle de vie du phoque;
• nommer les sources de nourriture du phoque.

Leçon

Enseignant/Élève

Introduction
Enseignant:
1. Demander aux élèves ce qu’ils savent sur le phoque du Groënland. Explorer la notion de point de vue et expliquer qu’on peut étudier le phoque du Groënland selon plusieurs points de vue. Aviser les élèves qu’une recherche et une discussion vont leur permettre de découvrir la réponse aux questions suivantes : Qu’est-ce qu’un phoque du Groënland? Où vit-il? À quoi ressemble son habitat? Que mange-t-il? Quels sont ses prédateurs? Pourquoi peut-on dire qu’il a été exploité comme une ressource? Devrait-on continuer à l’exploiter comme une ressource?

2. Pour mieux connaître les nombreux points de vue sur la question, demander aux élèves de dresser une liste des différents groupes qui s’intéressent au phoque du Groënland.
Élève:
1. Faire part de ses connaissances sur le phoque du Groënland.
2. Dresser une liste des groupes d’intérêts en mentionnant au moins les groupes suivants :
• le gouvernement,
• les pêcheurs,
• les Inuits,
• les premiers colons,
• les spécialistes des sciences de la mer,
• les écologistes,
• les habitants des côtes.

Développement
Enseignant:
3. Distribuer des exemplaires de la feuille d’activité, Le phoque du Groënland, Ressources Internet, et demander aux élèves de réunir le plus d’informations possibles sur chaque groupe d’intérêts. (Travail individuel ou en équipes formées par l’enseignant.)
4. Discuter brièvement de la signification du terme parti pris et faire prendre conscience aux élèves que certains des sites qu’ils visiteront peuvent avoir un parti pris. Demander pourquoi des groupes ou des sites feraient délibérément de la désinformation, tairaient certains renseignements ou emploieraient des moyens sensationnalistes pour gagner des appuis.
5. Une fois la recherche terminée, rassembler les élèves. Leur demander s’ils ont trouvé des preuves de parti pris. Leur rappeler que tout le monde a le droit d’avoir son point de vue et qu’en prenant connaissance de celui des autres, on peut avoir tendance à défendre ou à modifier le nôtre.
Élève:
3. Faire des recherches dans les sites Web fournis pour réunir des informations et comprendre différents points de vue en répondant aux questions énoncées dans la feuille d’activité de l’élève, Le phoque du Groënland, Ressources Internet.
4. Clarifier la signification du terme parti pris et voir comment un parti pris peut modifier un point de vue.
5. Présenter les résultats de la recherche au cours d’une séance ouverte et objective.

Conclusion
Enseignant:
6. Expliquer aux élèves que dans une démocratie, nous avons le droit d’avoir une position éclairée sur un sujet. Leur dire de déterminer, sur une échelle de 1 à 10, leur position sur la question suivante : Le Canada devrait-il continuer à autoriser la chasse aux phoques du Groënland? Leur dire ensuite de se lever et de former des groupes correspondant à leur chiffre.
7. Demander à chaque groupe d’expliquer son choix. Mentionner aux élèves qu’ils doivent écouter respectueusement les autres et accepter leur point de vue.
8. Une fois que tous les groupes auront pris la parole, demander si quelqu’un a reconsidéré sa position après avoir entendu celle des autres.
Élève:
6. Déterminer sa position sur l’échelle.
Se lever, rejoindre les élèves qui ont la même position et former un groupe.
7. Chaque groupe explique la raison de sa position et écoute le point de vue des autres dans un esprit d’ouverture et de tolérance, sans remise en cause, contre-argument ou réfutation.
8. Expliquer pourquoi on a conservé ou modifié son point de vue.

Enrichissement
1. Demander aux élèves de préparer un débat dans les règles sur le sujet controversé de la chasse aux phoques où seront réunis partisans et opposants. Les élèves peuvent en outre créer des affiches pour convaincre leur auditoire des avantages et des inconvénients de l’interdiction de la chasse aux phoques.
2. Death on the Ice est un roman dans lequel Cassie Brown traite de la mort d’un groupe de chasseurs de phoques de Terre-Neuve. Elle soumet à une analyse approfondie l’enquête qui s’ensuivit, ainsi que les modalités et les méthodes de la chasse aux phoques sur la côte atlantique. Demander aux élèves de lire le roman et de rédiger un compte rendu des différents aspects de la vie d’un chasseur de phoques et des marchands ainsi que des attentes de ces chasseurs qui traquent leurs proies sur la banquise.
3. Demander aux élèves de faire l’activité proposée par la CBC, à http://archives.cbc.ca/for_teachers/688/ (en anglais seulement).
4. Spectateurs innocents du débat sur la chasse aux phoques du Groënland, les Inuits voient leur mode de vie traditionnel menacé autant par les opposants à cette chasse que par les partisans. Lisez l’article (en anglais seulement) publié à http://www.kitikmeotheritage.ca/guide/SH2/Lack%20of%20understanding.pdf, et répondez aux questions qui suivent sur la chasse aux phoques et les Inuits. En quoi les protestations contre la chasse aux phoques du Groënland qui est pratiquée dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le golfe du Saint-Laurent ont-elles fait du tort aux Inuits? Quelles distinctions les Inuits peuvent-ils établir entre la nature de leur chasse et celle des autres peuples? Que peuvent faire les Inuits, si quelque chose peut être fait, pour que les gens comprennent la raison d’être et la nature de leur chasse traditionnelle?

Évaluation
Rapport (individuel ou de groupe) fondé sur l’information recueillie.

Liens avec les Normes nationales canadiennes en géographie

Élément essentiel no 1 : Monde et spatialité
• Utiliser des cartes (électroniques et imprimées) et des images spatiales (divers types de cartes)
• Interpréter des vues prises par satellite pour situer et identifier des éléments physiques et humains
Élément essentiel no 2 : Lieux et régions
• Caractéristiques physiques et humaines de lieux et de régions de la province ou des territoires et du Canada
• Rôle des lieux et des régions dans l’identité culturelle et sociale
• Changements dans les lieux et les régions au fil du temps
Élément essentiel no 4 : Systèmes humains
• Convergence et divergence des cultures
• Interdépendance économique mondiale
• Zones d’influence et de puissance mondiales
Élément essentiel no 5 : Environnement et société
• Utilisation et durabilité des ressources

Habileté géographique no 1 : Poser des questions sur la géographie
• Poser des questions sur la géographie.
• Distinguer les questions géographiques des questions non géographiques.
Habileté géographique no 2 : Recueillir l’information géographique
• Trouver, recueillir et traiter des informations provenant de diverses sources primaires et secondaires, y compris les cartes.
• Faire des observations sur les caractéristiques humaines et physiques des lieux et les consigner.
Habileté géographique no 3 : Organiser l’information géographique
• Préparer des cartes pour présenter l’information géographique.
• Faire des graphiques, des tableaux et des diagrammes pour présenter l’information géographique.
Habileté géographique no 4 : Analyser l’information géographique
• Utiliser des cartes pour observer et interpréter des rapports géographiques.
• Utiliser des tableaux et des graphiques pour observer et interpréter des tendances et des rapports géographiques.
• Utiliser des textes, des photographies et des documents pour interpréter des tendances et des rapports géographiques.
• Faire des calculs mathématiques simples pour analyser des données géographiques.

FEUILLE D’ACTIVITÉ DE L’ÉLÈVE

LE PHOQUE DU GROËNLAND

Ressources Internet

http://www.canadiangeographic.ca/Magazine/JF00/feature_seal.asp*
http://www.dfo-mpo.gc.ca/fm-gp/seal-phoque/reports-rapports/mgtplan-plangest0610/mgtplan-plangest0610-fra.htm
http://www.sealsandsealing.net/index.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chasse_aux_phoques
http://animals.nationalgeographic.com/animals/mammals/harp-seal.html*
http://marinebio.org/species.asp?id=302*
http://animaldiversity.ummz.umich.edu/site/accounts/information/Pagophilus_groenlandicus.html
http://www.enchantedlearning.com/subjects/mammals/pinniped/Harpsealprintout.shtml*
http://www.thesealfishery.com/facts1.php*
http://www.seashepherd.org/seals/seal-hunt-facts.html*
http://www.cbc.ca/canada/story/2009/05/05/f-seal-hunt.html*
http://network.nationalpost.com/np/blogs/fpcomment/archive/2008/04/18/the-millions-ottawa-spends-subsidizing-the-seal-hunt.aspx*
http://archives.cbc.ca/economy_business/business/topics/986/*
http://www.sealharvest.ca/*
http://archives.cbc.ca/for_teachers/686/*
http://www.cbc.ca/canada/newfoundland-labrador/story/2009/05/05/eu-seal-ban-505.html*
http://www.canadainternational.gc.ca/eu-ue/policies-politiques/seals-phoques.aspx?lang=fra&highlights_file=&left_menu_en=&left_menu_fr=&mission=


Consultez les sites susmentionnés pour trouver les renseignements demandés ci-dessous et préparez un résumé en vue d’une discussion de classe et d’activités connexes.

• Dressez un tableau factuel sur le phoque du Groënland, ou phoque à selle.
• Créez une chaîne alimentaire dont l’un des maillons est le phoque du Groënland.
• Quelles espèces sont des prédateurs du phoque? Pour quelles espèces le phoque est-il un prédateur?
• Nommez les usages des phoques tués à la chasse, autrefois et aujourd’hui.
• Quels sont les arguments en faveur de la chasse aux phoques? Ces arguments sont-ils valables? Pourquoi en êtes-vous certain?
• Quels sont les arguments contre la chasse aux phoques? Ces arguments sont-ils valables? Pourquoi en êtes-vous certain?
• Définissez le terme propagande. Comment les deux groupes qui défendent des points de vue opposés se servent-ils de la propagande pour faire prévaloir leurs arguments?
• Dans quelles autres parties du monde le phoque est-il exploité comme une ressource?

© 2010, La Société géographique royale du Canada. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

Découvrir, comprendre et apprécier divers points de vue sur une question.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons