La trace est une empreinte, une marque, qui témoigne du passage d’un être ou d’une chose. Du fait qu’elle subsiste dans le présent, il est parfois nécessaire d’en faire une relecture pour la comprendre. Les vestiges du passé servent de points de repère à la constitution d’une mémoire individuelle et collective. Que ce soit en sciences humaines ou en arts, la problématique liée à la trace évoque donc le processus par lequel le passé est re-présenté et déchiffré. En explorant le thème de la mémoire, les artistes interrogent notre rapport au passé, notre manière d’y accéder par les traces qui en subsistent, et laissent entrevoir combien celui-ci continue d’agir dans le présent.
La trace est une empreinte, une marque, qui témoigne du passage d’un être ou d’une chose. Du fait qu’elle subsiste dans le présent, il est parfois nécessaire d’en faire une relecture pour la comprendre. Les vestiges du passé servent de points de repère à la constitution d’une mémoire individuelle et collective. Que ce soit en sciences humaines ou en arts, la problématique liée à la trace évoque donc le processus par lequel le passé est re-présenté et déchiffré. En explorant le thème de la mémoire, les artistes interrogent notre rapport au passé, notre manière d’y accéder par les traces qui en subsistent, et laissent entrevoir combien celui-ci continue d’agir dans le présent.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Sculpture, bois, corde, métal

428 x 704 x 81 cm

Photographie, émulsions sur film mat marouflé sur toile

dimensions variées

Artiste : Dominique Blain, Photos: Galerie de l’UQAM et Patrick Altman (MNBAQ)
Collection du Musée national des beaux-arts du Québec [97.219], don anonyme.

© SODART 2007


Monuments réunit une série de douze photographies et une énorme caisse faite de vieilles planches et entourée de cordages. Cette caisse est une réplique de celle ayant servi au transport de L’Assomption de Titien, du musée de l’Académie à Venise vers des abris successifs où elle a été cachée pour assurer sa protection pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). La caisse suggère la présence du célèbre tableau, tandis que les photographies, tirées d’un ouvrage datant de 1917, témoignent du sauvetage du patrimoine vénitien. En intégrant cette iconographie de première main à son œuvre, Dominique Blain réactive le sens des images qui évoquent combien l’art est une puissance symbolique liée à l’identité. Enfin, en abordant la protection des trésors nationaux, son Pour en lire plus

Monuments réunit une série de douze photographies et une énorme caisse faite de vieilles planches et entourée de cordages. Cette caisse est une réplique de celle ayant servi au transport de L’Assomption de Titien, du musée de l’Académie à Venise vers des abris successifs où elle a été cachée pour assurer sa protection pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). La caisse suggère la présence du célèbre tableau, tandis que les photographies, tirées d’un ouvrage datant de 1917, témoignent du sauvetage du patrimoine vénitien. En intégrant cette iconographie de première main à son œuvre, Dominique Blain réactive le sens des images qui évoquent combien l’art est une puissance symbolique liée à l’identité. Enfin, en abordant la protection des trésors nationaux, son installation souligne la précarité du destin de l’art soumis aux mêmes périls que la vie humaine.

 


© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

L'Assomption du Titien aux portes de l'académie

Artiste : Dominique Blain, Photos: Galerie de l’UQAM et Patrick Altman (MNBAQ)
Collection du Musée national des beaux-arts du Québec [97.219], don anonyme.

photographie, émulsions sur film mat marouflé sur toile
© SODART 2007


Le Convoi de L'Assomption à la Guideca

Artiste : Dominique Blain, Photos: Galerie de l’UQAM et Patrick Altman (MNBAQ)
Collection du Musée national des beaux-arts du Québec [97.219], don anonyme.
1997 - 1998
photographie, émulsions sur film mat marouflé sur toile
© SODART 2007


Dominique Blain vit et travaille à Montréal. Ses œuvres s’inscrivent dans le créneau particulier de l’art qualifié de politique. Ses principaux champs de réflexion et d’exploration comprennent les rapports sociaux, les institutions politiques et les idéologies qui ont marqué le XXe siècle et qui façonnent encore le monde aujourd’hui. Elle a exposé au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie.

expositions (sélection)
2004 Dominique Blain : Monuments, Galerie de l’UQAM, Montréal (Québec) [Louise Déry, commissaire] Dominique Blain, Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal (Québec) [Réal Lussier, commissaire] 2000 Dominique Blain: Inscape, University Art Gallery, San Diego (États-Unis) 1998 Chorus, Artranspennine 98, The Museum of Science and Industry, Manchester (Angleterre) 1997 Dominique Blain: Médiation, Ansel Adams Center for Photography, San Francisco (États-Unis) organisée par le Musée national des beaux-arts du Québec [Louise Déry, commissaire] Pour en lire plus
Dominique Blain vit et travaille à Montréal. Ses œuvres s’inscrivent dans le créneau particulier de l’art qualifié de politique. Ses principaux champs de réflexion et d’exploration comprennent les rapports sociaux, les institutions politiques et les idéologies qui ont marqué le XXe siècle et qui façonnent encore le monde aujourd’hui. Elle a exposé au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie.

expositions (sélection)
  • 2004 Dominique Blain : Monuments, Galerie de l’UQAM, Montréal (Québec) [Louise Déry, commissaire]
  • Dominique Blain, Musée d’art contemporain de Montréal, Montréal (Québec) [Réal Lussier, commissaire]
  • 2000 Dominique Blain: Inscape, University Art Gallery, San Diego (États-Unis)
  • 1998 Chorus, Artranspennine 98, The Museum of Science and Industry, Manchester (Angleterre)
  • 1997 Dominique Blain: Médiation, Ansel Adams Center for Photography, San Francisco (États-Unis) organisée par le Musée national des beaux-arts du Québec [Louise Déry, commissaire]

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • démontrer qu’il comprend le lien qui existe entre la science et l’art;
  • tenter d’expliquer l’état d’esprit de l’artiste au moment où elle a réalisé cette œuvre.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons