Des soldats soviétiques et américains

Rencontre à la fin d'avril des soldats soviétiques et américains près de la ville de Torgau sur l'Elbe. L'empire allemand est vaincu.

Photographe : Inconnu
Photo : Musée Deutsches Historisches (musée de l'histoire de l'Allemagne)
1945-04-25
© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale prend fin en Europe. Voici la poignée de main symbolique qui témoigne de l’amitié entre les troupes soviétiques et américaines. Cependant, la guerre commune contre l’Allemagne nationale-socialiste ne pouvait que dissimuler temporairement les divergences idéologiques qui existaient entre les deux régimes. Peu après, des combats éclateraient entre les deux principales puissances victorieuses pour savoir qui avait le meilleur ordre social.
Le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale prend fin en Europe. Voici la poignée de main symbolique qui témoigne de l’amitié entre les troupes soviétiques et américaines. Cependant, la guerre commune contre l’Allemagne nationale-socialiste ne pouvait que dissimuler temporairement les divergences idéologiques qui existaient entre les deux régimes. Peu après, des combats éclateraient entre les deux principales puissances victorieuses pour savoir qui avait le meilleur ordre social.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Les « trois grands »

Les « trois grands » à la conférence de Potsdam.

Photographe : Inconnu
Photo : Musée Deutsches Historisches (musée de l'histoire de l'Allemagne)
vers 1945
© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Au cours de la conférence de Potsdam, tenue du 17 juillet au 2 août 1945, le premier ministre britannique Winston Churchill, le président des États-Unis, Harry S. Truman, et le premier dirigeant soviétique Joseph Staline ont défini les politiques européennes d’après-guerre pour exercer un contrôle sur l’Allemagne. La France avait été invitée à la conférence à titre de quatrième puissance victorieuse. Déjà, durant la conférence, il était évident que les vainqueurs se méfiaient les uns des autres.
Au cours de la conférence de Potsdam, tenue du 17 juillet au 2 août 1945, le premier ministre britannique Winston Churchill, le président des États-Unis, Harry S. Truman, et le premier dirigeant soviétique Joseph Staline ont défini les politiques européennes d’après-guerre pour exercer un contrôle sur l’Allemagne. La France avait été invitée à la conférence à titre de quatrième puissance victorieuse. Déjà, durant la conférence, il était évident que les vainqueurs se méfiaient les uns des autres.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Les inculpés

Les inculpés et leurs procureurs aux procès de Nuremberg.

Photographe : Jewgeni Chaldaij
Photo : Musée Deutsches Historisches (musée de l'histoire de l'Allemagne)

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Lors du procès de Nuremberg tenu entre le 14 novembre 1945 et le 16 octobre 1946, vingt-deux anciens nazis qui avaient détenu des postes clés ont été inculpés par la Cour internationale et condamnés comme criminels de guerre.
Lors du procès de Nuremberg tenu entre le 14 novembre 1945 et le 16 octobre 1946, vingt-deux anciens nazis qui avaient détenu des postes clés ont été inculpés par la Cour internationale et condamnés comme criminels de guerre.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Wilhelm Pieck et Otto Grotewohl

Ce montage photographique présente Wilhelm Pieck et Otto Grotewohl en compagnie de membres de leurs partis.

Photographe : Inconnu
Photo : Musée Deutsches Historisches (musée de l'histoire de l'Allemagne)

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Dans la zone occupée par les Soviétiques, le Parti communiste allemand (KPD), sous la direction de Wilhelm Peck, et le Parti social-démocrate allemand (SPD), sous la direction de Otto Grotewohl, ont été plus ou moins forcés par les Soviétiques à former le Parti Ssocialiste unifié allemand (SED) qui était un parti uni pour les travailleurs. Au cours des années qui suivirent, le SED est devenu la force dominante qui a converti la zone soviétique au communisme.
Dans la zone occupée par les Soviétiques, le Parti communiste allemand (KPD), sous la direction de Wilhelm Peck, et le Parti social-démocrate allemand (SPD), sous la direction de Otto Grotewohl, ont été plus ou moins forcés par les Soviétiques à former le Parti Ssocialiste unifié allemand (SED) qui était un parti uni pour les travailleurs. Au cours des années qui suivirent, le SED est devenu la force dominante qui a converti la zone soviétique au communisme.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

CARE

Distribution de colis CARE douloureusement nécessaires.

Photographe : Agentur Schirner
Photo : Musée Deutsches Historisches (musée de l'histoire de l'Allemagne)
vers 1948
Schirner: 32242/9
© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Il était urgent d’obtenir de l’aide humanitaire pour rebâtir le pays. L’organisme Cooperative for American Remittance to Europe (CARE) a envoyé des millions de colis aux citoyens qui avaient besoin de nourriture, d’abris et de combustible.
Il était urgent d’obtenir de l’aide humanitaire pour rebâtir le pays. L’organisme Cooperative for American Remittance to Europe (CARE) a envoyé des millions de colis aux citoyens qui avaient besoin de nourriture, d’abris et de combustible.

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • citer des exemples des répercussions de la Seconde Guerre mondiale sur le peuple allemand;
  • décrire ce que les gouvernements des quatre puissances victorieuses, soit le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Union soviétique et la France, ont fait en Allemagne après la guerre;
  • énumérer quelques-uns des principaux événements politiques de l’Allemagne de l’après-guerre et leurs répercussions historiques;
  • reconnaître le rôle joué par la politique dans le destin de l’Allemagne de l’après-guerre.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons