La coutume voulait qu’une fois la dernière messe entendue, on se rende en famille faire une visite à la crèche pour y voir l’Enfant Jésus.

Pour les tout-petits qui n’avaient pu assister à la messe de Minuit, c’est le jour de Noël qu’on les amenait voir le « petit Jésus » et y déposer dans le « bel ange » leur aumône pour la quête de l’Enfant Jésus.

La coutume voulait qu’une fois la dernière messe entendue, on se rende en famille faire une visite à la crèche pour y voir l’Enfant Jésus.

Pour les tout-petits qui n’avaient pu assister à la messe de Minuit, c’est le jour de Noël qu’on les amenait voir le « petit Jésus » et y déposer dans le « bel ange » leur aumône pour la quête de l’Enfant Jésus.


© 1995, Rcip-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Enfant Jésus

Santon par Paul Fouque, Aix-en-Provence

Photo : Musée national des arts et traditions populaires (MNATP), Paris, France
Collection : Musée national des arts et traditions populaires (MNATP), Paris, France
siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


La crèche désigne la mangeoire pour les animaux dans laquelle la Vierge a déposé Jésus à sa naissance selon saint Luc. Elle désignera par la suite le lieu de la Nativité, puis la scène de la Nativité.

Les deux plus anciennes représentations de la Nativité qui soient connues datent du IVe siècle. La première consiste en une peinture murale ornant la chambre mortuaire d’une famille chrétienne ayant vécu aux environs de 380. Cette œuvre picturale a été découverte en 1877 dans les Catacombes de Saint Sébastien, à Rome. L’autre mention fait référence à une scène peinte sur un sarcophage de la basilique de Saint-Maximin représentant l’adoration de l’Enfant Jésus par les rois Mages.

Le terme de crèche (de l’allemand « Krippe ») apparut dès le XIIe siècle. Une légende la fait remonter à saint François d’Assise : il aurait fait célébrer en 1223, avec une autorisation pontificale, la messe de Minuit à Greccio, en Italie, devant une étable où hommes et bêtes revivent les circonstances de la Nativité.

Au Moyen Âge, les drames liturgiques, les mystères et les jeux qui se jouaient primitive Pour en lire plus
La crèche désigne la mangeoire pour les animaux dans laquelle la Vierge a déposé Jésus à sa naissance selon saint Luc. Elle désignera par la suite le lieu de la Nativité, puis la scène de la Nativité.

Les deux plus anciennes représentations de la Nativité qui soient connues datent du IVe siècle. La première consiste en une peinture murale ornant la chambre mortuaire d’une famille chrétienne ayant vécu aux environs de 380. Cette œuvre picturale a été découverte en 1877 dans les Catacombes de Saint Sébastien, à Rome. L’autre mention fait référence à une scène peinte sur un sarcophage de la basilique de Saint-Maximin représentant l’adoration de l’Enfant Jésus par les rois Mages.

Le terme de crèche (de l’allemand « Krippe ») apparut dès le XIIe siècle. Une légende la fait remonter à saint François d’Assise : il aurait fait célébrer en 1223, avec une autorisation pontificale, la messe de Minuit à Greccio, en Italie, devant une étable où hommes et bêtes revivent les circonstances de la Nativité.

Au Moyen Âge, les drames liturgiques, les mystères et les jeux qui se jouaient primitivement dans les églises, puis sur les parvis, sont à l’origine des crèches spectacles. Les premières crèches d’église apparues au XVIe siècle ont remplacé de manière statique et théâtrale les jeux scéniques des liturgies médiévales. Au XVIIIe siècle, la mode des crèches familiales se répand.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Crèche provençale

Village provençal construit au sommet d’une montagne. Cette composition illustre déjà la représentation traditionnelle de personnes vaquant à leurs activités courantes. Seuls les personnages associés à la Nativité et à la visite des Mages portent des costumes bibliques traditionnels.

Photo : Musée national des arts et traditions populaires (MNATP), Paris, France
Collection : Musée national des arts et traditions populaires (MNATP), Paris, France
XIXe siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Largement répandues en Italie et en Allemagne dès le VIe siècle, les crèches d’église connaissent moins de succès en France. Les crèches napolitaines se développent au VIIe siècle comme expression ostentatoire de la dévotion et deviennent des éléments de prestige des demeures royales et aristocratiques.

En France, les crèches d’église les plus anciennes et les plus connues sont celles de Nogent-le-Rotrou, de Sainte-Marie d’Oléron, de la basilique de Saint-Maximin. Sous l’influence italienne, on trouvera dès le XVIIIe siècle des crèches dans les églises de Provence.

Au Canada, les premières crèches d’église représentant la Nativité avec ses personnages existent depuis les débuts de la colonie. Ce sont manifestement les communautés religieuses, originaires de France, qui implantèrent cette tradition chez nous.
Largement répandues en Italie et en Allemagne dès le VIe siècle, les crèches d’église connaissent moins de succès en France. Les crèches napolitaines se développent au VIIe siècle comme expression ostentatoire de la dévotion et deviennent des éléments de prestige des demeures royales et aristocratiques.

En France, les crèches d’église les plus anciennes et les plus connues sont celles de Nogent-le-Rotrou, de Sainte-Marie d’Oléron, de la basilique de Saint-Maximin. Sous l’influence italienne, on trouvera dès le XVIIIe siècle des crèches dans les églises de Provence.

Au Canada, les premières crèches d’église représentant la Nativité avec ses personnages existent depuis les débuts de la colonie. Ce sont manifestement les communautés religieuses, originaires de France, qui implantèrent cette tradition chez nous.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Crèche de l'église d'East Broughton

Installée dans le chœur de l'église, une étable au toit de chaume accueille la Sainte Famille, les bergers et les Mages. À droite, un montage en carton rappelle la ville de Bethléem et, à gauche, un village rassemblant à ceux que l'on peut retrouver au Québec.

Photo : Benoît Paquet, Sainte-Foy, Canada, 1989

Québec, CANADA
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


En France, les crèches napolitaines connurent un grand succès dès le XVIIe siècle. Elles présentaient, le plus souvent dans un décor de ruines, la Nativité, l’annonce aux bergers et des scènes de caravansérail avec auberges, marchés, animaux, musiciens...

La richessse des contenus, des décors et la composition savante des crèches napolitaines en faisaient des objets précieux réservés aux classes aisées.

En France, les crèches napolitaines connurent un grand succès dès le XVIIe siècle. Elles présentaient, le plus souvent dans un décor de ruines, la Nativité, l’annonce aux bergers et des scènes de caravansérail avec auberges, marchés, animaux, musiciens...

La richessse des contenus, des décors et la composition savante des crèches napolitaines en faisaient des objets précieux réservés aux classes aisées.


© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Crèche napolitaine

La Sainte Famille est abritée sous un édifice en ruine que gravissent bergers et rois, accompagnés de musiciens. Cette architecture de ruine symbolise la destruction du monde ancien et l'avènement du monde nouveau avec la naissance du Christ. La grâce des attitudes et des visages, la richesse des vêtements conviendraient aussi bien à l'illustration d'une fête profane.

Photo : Musée national du Moyen Âge, Paris, France
Collection : Musée national du Moyen Âge, Paris, France

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • découvrir comment les gens, les événements et les idées du passé ont une incidence sur le présent;
  • décrire la tradition religieuse de la crèche de Noël ainsi que son évolution historique;
  • examiner la tradition chrétienne de la Nativité selon les cultures et au fil du temps.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons