Cette activité amène l’élève à interpréter les relations entre pouvoir et pouvoirs, en particulier l’interaction entre l’État, les milieux financiers et les médias, en prenant les exemples du scandale du Pacifique (survenu dans les années 1870) et de celui des commandites (années 2000). Elle vise aussi à aider les élèves à se forger une opinion sur le rôle des médias et de l’opinion publique dans la gestion des affaires publiques.

Cette activité met à profit les ressources présentées sous le thème D’un scandale à l’autre, au bonheur des caricaturistes, à savoir : un clip vidéo; un texte d’introduction sur ce thème; cinq caricatures anciennes, datant des années 1870

À partir des consignes présentées ci-après, l’enseignant peut préparer du matériel pour les élèves.

Durée: deux périodes de 7 Pour en lire plus

Cette activité amène l’élève à interpréter les relations entre pouvoir et pouvoirs, en particulier l’interaction entre l’État, les milieux financiers et les médias, en prenant les exemples du scandale du Pacifique (survenu dans les années 1870) et de celui des commandites (années 2000). Elle vise aussi à aider les élèves à se forger une opinion sur le rôle des médias et de l’opinion publique dans la gestion des affaires publiques.

Cette activité met à profit les ressources présentées sous le thème D’un scandale à l’autre, au bonheur des caricaturistes, à savoir :

  • un clip vidéo;
  • un texte d’introduction sur ce thème;
  • cinq caricatures anciennes, datant des années 1870

À partir des consignes présentées ci-après, l’enseignant peut préparer du matériel pour les élèves.

Durée: deux périodes de 75 minutes.

I. MISE EN SITUATION : POUVOIRS ET DÉMOCRATIE

En guise d’amorce, poser la question suivante aux élèves : « Qui détient le pouvoir dans notre société? ». Puis, leur demander d‘établir une liste de groupes qui détiennent le pouvoir ou qui exercent une influence dans la société (financiers, industriels, etc.).

Ensuite, demander aux élèves d’identifier les trois pouvoirs qui existent dans une démocratie ou un système politique comme le nôtre (législatif, exécutif, judiciaire).

Enfin, leur poser la devinette suivante : « On dit que je suis le 4e pouvoir dans une démocratie. On dit aussi que j’en suis le chien de garde. Qui suis-je? » (les médias)


II. AUTOPSIE DU SCANDALE DU PACIFIQUE

Amener les élèves à formuler des hypothèses sur les groupes pouvant avoir exercé une influence sur la jeune fédération canadienne, dans les années 1860-1880.

Afin d’aider les élèves à comprendre l’interaction entre le monde politique et celui de la finance, leur présenter le clip vidéo « D’un scandale à l’autre, au bonheur des caricaturistes » et formuler les intentions d’écoute suivantes :

  1. Qu’est-ce qui est en cause dans l’affaire du scandale du Pacifique? (Une somme d’argent reçue par le premier ministre Macdonald de la part d’un des dirigeants du Canadien Pacifique, également armateur et financier, pour financer sa campagne électorale.)
  2. Qu’est-ce qui est en cause dans le récent scandale des commandites? (Des fonds publics détournés à l’occasion d’une campagne promotionnelle visant à accroître la visibilité du gouvernement canadien au Québec et à y consolider le sentiment d’appartenance nationale.)

Amener les élèves à formuler des hypothèses concernant l’identité des groupes qui ont exercé une influence sur le pouvoir politique et de quelle manière ils l’ont exercé, lors du scandale du Pacifique, dans les années 1870.

  • Leur demander d’identifier : 1. les acteurs impliqués dans les tractations douteuses; 2. ceux qui ont contribué à révéler l’affaire; et 3. ceux qui ont diffusé la nouvelle.
  • Leur faire compiler un tableau de ces acteurs en indiquant pour chacun leur rôle et leur motivation particulière dans cette affaire.

Après ce premier repérage en groupe, demander aux élèves de compléter leur analyse du scandale par écrit.

Production attendue des élèves :

  • Identifier, dans un tableau, les acteurs, leur rôle et leur motivation dans le scandale du Pacifique en consultant les ressources disponibles sous le thème D’un scandale à l’autre, au bonheur des caricaturistes, à savoir, le texte d’introduction sur ce thème et les cinq caricatures et dessins accompagnés d’une documentation.

III. DÉBATTRE DU RÔLE DES MÉDIAS ET DE L’OPINION PUBLIQUE

Débattre du rôle des médias dans la révélation de tractations douteuses entre groupes.

  • Les médias sont-ils les chiens de garde de la démocratie? Oui, non, pourquoi? À quelles conditions?
1. www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/M993X.5.794  
© 2007, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

Cette activité sur l'objet d'apprentissage D’un scandale à l’autre, au bonheur des caricaturistes s’arrime au programme québécois d’Histoire et d’éducation à la citoyenneté, en 4e secondaire (2e année du 2e cycle du secondaire).

Elle est conçue pour amener les élèves à interpréter la réalité sociale Pouvoir et pouvoirs, en particulier l’interaction entre l’État, les milieux financiers et les médias, dans le scandale du Pacifique (survenu dans les années 1870) et celui des commandites (années 2000). Elle vise aussi à aider les élèves à se forger une opinion sur le rôle des médias et de l’opinion publique dans la gestion des affaires publiques.

Elle prend notamment appui sur des caricatures anciennes datant des années 1870 et des caricatures contemporaines des années 2000.

L’intention éducative consiste à « amener l’élève à faire preuve de sens critique, éthique et esthétique à l’égard des médias », plus précisément, à constater la place et l’influence des médias dans sa vie quotidienne et la société, et à apprécier des représentations médiatiques.

Les intentions pédagogiques visées sont :

  • Compétence disciplinaire 2: Interpréter les réalités sociales à l’aide de la méthode historique.
  • Technique : interprétation d’un document iconographique.
  • Réalité sociale : pouvoir et pouvoirs.
  • Concepts : influence, intérêt, État.
  • Connaissances historiques : les milieux financiers et l’État, les médias et l’État, les mouvements nationalistes et l’État.
  • Compétence transversale 1: exploiter l’information.
  • Compétence transversale 4 : mettre en œuvre sa pensée créatrice.
  •  Compétence transversale 6 : exploiter les technologies de l’information et des communications.

Tiré de :
Québec, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport [MÉLS]. Histoire et éducation à la citoyenneté, Programme de formation de l’école québécoise, secondaire, 2e cycle, version approuvée, 2006.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons