Autrefois, avant d’être installés dans des villages construits par le gouvernement, les Innus se vêtaient de peaux de caribou. Les manteaux, moufles, jambières, mocassins et cagoules en peau de caribou les protégeaient du froid même contre les vents du nord les plus vifs.

Les Innus fabriquaient deux types de manteaux de peau – avec la fourrure à l’extérieur, ou sans fourrure. Les vestons de cuir sans fourrure étaient portés par les hommes et étaient souvent peints de beaux motifs tels que des doubles courbes. Les motifs étaient parfois inspirés par des rêves. En général, ils manifestaient le respect envers les maîtres animaux.

Autrefois, avant d’être installés dans des villages construits par le gouvernement, les Innus se vêtaient de peaux de caribou. Les manteaux, moufles, jambières, mocassins et cagoules en peau de caribou les protégeaient du froid même contre les vents du nord les plus vifs.

Les Innus fabriquaient deux types de manteaux de peau – avec la fourrure à l’extérieur, ou sans fourrure. Les vestons de cuir sans fourrure étaient portés par les hommes et étaient souvent peints de beaux motifs tels que des doubles courbes. Les motifs étaient parfois inspirés par des rêves. En général, ils manifestaient le respect envers les maîtres animaux.

© 2008, The Rooms. Tous droits réservés.

Manteau, veston de cuir - pishakanakup

Manteau, veston de cuir - pishakanakup

The Rooms
Peter Armitage, conservateur/animateur (St-Jean T.-N), Nympha Byrne, chercheuse (Natuashish, Labrador) et Gillian Davidge, conseiller en éducation (The Rooms, St. John’s, NL)

© 2008, The Rooms. Tous droits réservés.


Écoutez une aînée de Sheshatshiu, Matinen (Selma) Michelin, parler des manteaux de caribou

Je me rappelle que les gens de Davis Inlet portaient autrefois des vêtements de caribou. Ce sont les seules personnes dont je me souviens portant des vêtements de caribou. Notre grand-père, Meshkana [Sam Rich, décédé en 1957], était encore en vie lorsque nous sommes allés à Davis Inlet, et il portait encore un manteau en fourrure de caribou. Nous allions avec lui à la pêche sous la glace, et il attrapait beaucoup de guites de Patagonie. Nous rencontrions sa famille à Sango Bay. Les Innus de Davis Inlet portaient encore des manteaux en fourrure de caribou alors que d´autres s´habillaient comme de nos jours.

The Rooms
Peter Armitage, conservateur/animateur (St-Jean T.-N), Nympha Byrne, chercheuse (Natuashish, Labrador) et Gillian Davidge, conseiller en éducation (The Rooms, St. John’s, NL)

© 2008, The Rooms. Tous droits réservés.


Écoutez le défunt Tshishennish Pasteen rappeler comment sa mère et sa tante faisaient des manteaux peints

Certains étaient en fourrure et d´autres non. Les manteaux en fourrure étaient les préférés des anciens. Ils n´avaient pas de pantalons, seulement des rabats, comme une couche, et pas de sous-vêtements. De plus, les jambières descendaient jusqu´ici... Les femmes étaient très habiles à peindre les motifs. De nos jours, les femmes sauraient, elles aussi, comment faire si elles essayaient. Elles se servaient de mikuanapui (encre), de unaman (ocre) et de shiship-nimanimish, uakua (oeufs de poisson). Elles utilisaient beaucoup de matériaux différents pour la peinture.

The Rooms
Peter Armitage, conservateur/animateur (St-Jean T.-N), Nympha Byrne, chercheuse (Natuashish, Labrador) et Gillian Davidge, conseiller en éducation (The Rooms, St. John’s, NL)

© 2008, The Rooms. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

• Découvrez l’importance du caribou dans la culture innue.
• Appréciez l’artisanat créatif en jeu dans la fabrication d’un manteau en peau de caribou.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons