L'actée à grappe noire est originaire du Sud de l'Ontario et du Nord-Est des États-Unis.
L'actée à grappe noire est originaire du Sud de l'Ontario et du Nord-Est des États-Unis.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives

Actée à grappe noire (Actaea racemosa)

William S. Justice
USDA-NRCS PLANTS Database / Smithsonian Institution, Dept. of Systematic Biology, Botany.

©William S. Justice


Les Premières Nations utilisaient les rhizomes et les racines de l'actée à grappe noire (ou cimicaire) pour traiter les « maladies féminines », soulager les menstruations douloureuses ou faciliter un accouchement difficile, par exemple. Elle était aussi utilisée contre les rhumatismes, les maux de gorge et plusieurs autres troubles. Les colons européens se sont vite rendu compte que la plante serait un ajout très utile — et abondant — à leur pharmacopée; ils l'utilisaient contre l'hypertension artérielle, la migraine et la névralgie. L'actée à grappe noire est devenue un ingrédient très populaire des médicaments brevetés au XIXe siècle, en particulier de ceux destinés aux femmes. On l'a aussi essayée, sans doute dans les cas désespérés, comme remède contre de nombreuses maladies infectieuses telles que la tuberculose, la diphtérie et la rougeole.
Les Premières Nations utilisaient les rhizomes et les racines de l'actée à grappe noire (ou cimicaire) pour traiter les « maladies féminines », soulager les menstruations douloureuses ou faciliter un accouchement difficile, par exemple. Elle était aussi utilisée contre les rhumatismes, les maux de gorge et plusieurs autres troubles. Les colons européens se sont vite rendu compte que la plante serait un ajout très utile — et abondant — à leur pharmacopée; ils l'utilisaient contre l'hypertension artérielle, la migraine et la névralgie. L'actée à grappe noire est devenue un ingrédient très populaire des médicaments brevetés au XIXe siècle, en particulier de ceux destinés aux femmes. On l'a aussi essayée, sans doute dans les cas désespérés, comme remède contre de nombreuses maladies infectieuses telles que la tuberculose, la diphtérie et la rougeole.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives

Les remèdes à base d'actée à grappe noire, vendus sans ordonnance, sont très populaires. Quelques recherches ont montré qu'ils réduisent les symptômes de la ménopause, dont les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale, mais il n'y a pas encore eu d'études à grande échelle sur l'efficacité et les effets secondaires possibles de cette plante.

Des études sont en cours sur ses capacités éventuelles de soulager les menstruations douloureuses et le syndrome prémenstruel et de ralentir le développement de l'ostéoporose, bien qu'il n'existe pas encore de preuves probantes.

Les remèdes à base d'actée à grappe noire, vendus sans ordonnance, sont très populaires. Quelques recherches ont montré qu'ils réduisent les symptômes de la ménopause, dont les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale, mais il n'y a pas encore eu d'études à grande échelle sur l'efficacité et les effets secondaires possibles de cette plante.

Des études sont en cours sur ses capacités éventuelles de soulager les menstruations douloureuses et le syndrome prémenstruel et de ralentir le développement de l'ostéoporose, bien qu'il n'existe pas encore de preuves probantes.


© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives

L'actée à grappe noire est une plante vivace populaire dans les jardins, et on la cultive maintenant bien en dehors de son aire de distribution d'origine. Elle a un beau feuillage et une superbe fleur dont la tige peut atteindre jusqu'à deux mètres de haut. Elle préfère l'ombre et la terre humide.
L'actée à grappe noire est une plante vivace populaire dans les jardins, et on la cultive maintenant bien en dehors de son aire de distribution d'origine. Elle a un beau feuillage et une superbe fleur dont la tige peut atteindre jusqu'à deux mètres de haut. Elle préfère l'ombre et la terre humide.

© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives

Plus de 95 % de l'actée à grappe noire utilisée dans les médicaments est récoltée dans la nature. De même que le ginseng et l'hydraste du Canada, c'est une plante vivace qui pousse lentement dans la forêt et dont on récolte la racine; elle est donc très sensible aux excès de récolte. Elle a été déclarée « menacée » dans plusieurs états américains.

Si la demande continue d'augmenter, il est possible qu'on la cultive davantage de manière commerciale.

Plus de 95 % de l'actée à grappe noire utilisée dans les médicaments est récoltée dans la nature. De même que le ginseng et l'hydraste du Canada, c'est une plante vivace qui pousse lentement dans la forêt et dont on récolte la racine; elle est donc très sensible aux excès de récolte. Elle a été déclarée « menacée » dans plusieurs états américains.

Si la demande continue d'augmenter, il est possible qu'on la cultive davantage de manière commerciale.


© 2005, Coalition of Canadian Healthcare Museums and Archives

L'actée à grappe noire entrait dans la préparation inventée par Lydia Pinkham, qui était peut-être le médicament breveté le plus célèbre en Amérique du Nord pour les « maladies féminines » .

Museum of Health Care at Kingston

© Museum of Health Care at Kingston


Objectifs d'apprentissage

L'apprenant va :
  • décrire l'actée à grappe noire;
  • expliquer l'intérêt médicinal que présente l'actée à grappe noire.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons