Du poste de sectionnement à la maison

À la sortie de la centrale, on retrouve un poste de départ pour le transport qui élève la tension du courant électrique. Par la suite, sur le parcours des lignes du réseau de transport, à l’approche des villes, un autre poste permet d’abaisser la tension de l’électricité. Celle-ci est ensuite dirigée vers des lignes de répartition. À l’extrémité de ces lignes se trouvent d’autres postes qui abaissent à nouveau la tension pour acheminer l’électricité sur le réseau de distribution. Ce réseau transporte l’électricité dans nos villes jusqu’à nos maisons, dans les édifices publics et dans les industries.

Les postes ont pour fonction soit d’élever ou de diminuer la tension du courant électrique, soit d’isoler ou de relier des lignes à haute tension. Dans les différents postes, on retrouve une grande variété d’équipements : des transformateurs qui élèvent ou abaissent la tension, des appareils de contrôle et de mesure du courant et de la tension, des équipements de protection, comme les disjoncteurs, qui sont utilisés pou Pour en lire plus

Du poste de sectionnement à la maison

À la sortie de la centrale, on retrouve un poste de départ pour le transport qui élève la tension du courant électrique. Par la suite, sur le parcours des lignes du réseau de transport, à l’approche des villes, un autre poste permet d’abaisser la tension de l’électricité. Celle-ci est ensuite dirigée vers des lignes de répartition. À l’extrémité de ces lignes se trouvent d’autres postes qui abaissent à nouveau la tension pour acheminer l’électricité sur le réseau de distribution. Ce réseau transporte l’électricité dans nos villes jusqu’à nos maisons, dans les édifices publics et dans les industries.

Les postes ont pour fonction soit d’élever ou de diminuer la tension du courant électrique, soit d’isoler ou de relier des lignes à haute tension. Dans les différents postes, on retrouve une grande variété d’équipements : des transformateurs qui élèvent ou abaissent la tension, des appareils de contrôle et de mesure du courant et de la tension, des équipements de protection, comme les disjoncteurs, qui sont utilisés pour couper le courant électrique ou encore des parafoudres.

Le réseau de distribution se compose de poteaux de bois localisés en bordure des routes et le long des rues dans les villes. Ils servent à supporter les fils électriques dont la tension est généralement de 25 000 volts. La présence d’un transformateur dans la partie supérieure du poteau permet d’abaisser la tension à 240 volts afin de diriger l’électricité dans les maisons. On utilise aussi de plus en plus des réseaux de distribution qui sont enfouis sous terre.

Les installations électriques de la maison

Nous voilà à la fin du parcours où l’électricité produite par l’alternateur, qui a voyagé à une tension de 735 000 volts, sur une distance de plus de 1 000 kilomètres, arrive à destination à l’intérieur de la maison à une tension de 240 et 120 volts. L’électricité entre dans la maison par un panneau muni d’un disjoncteur principal et de disjoncteurs de distribution ou de fusibles. La quantité d’énergie consommée est mesurée et enregistrée par un compteur situé à l’extérieur et relié directement au disjoncteur d’alimentation électrique.

Le disjoncteur principal permet d’interrompre volontairement le courant tandis que les disjoncteurs de distribution ou de fusibles vont couper le courant de façon volontaire ou automatiquement lors d’une surcharge. Le panneau électrique est le point de départ de tous les circuits de la maison. Les circuits sont des conducteurs reliés entre eux qui assurent la distribution de l’électricité à l’intérieur de la maison. Certains appareils comme les réfrigérateurs sont alimentés par un seul circuit. Par contre, un circuit peut desservir plusieurs petits appareils tels grille-pain, ordinateur ou encore une série d’appareils d’éclairage. Les appareils constitués d’éléments chauffants de forte puissance, comme la cuisinière, le chauffe-eau ou la sécheuse, sont alimentés par un circuit dédié de 240 volts.


© 2010, Cité de l'Énergie. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

Pour l’ensemble des 6 modules, les objectifs sont reliés aux compétences en sciences et technologies et en histoire pour le premier cycle du primaire.

Les compétences sont :
Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique;
Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques;
Communiquer à l’aide des langages utilisés en sciences et technologies.

Interroger les réalités sociales dans une perspective historique
Interpréter les réalités sociales à l’aide de la méthode historique
Construire sa conscience citoyenne à l’aide de l’histoire

En se familiarisant avec l’univers technologique, l’élève est amené à prendre conscience que la technologie fait partie intégrante du monde qui l’entoure. L’étude des concepts d’ingénierie vise à lui donner des outils lui permettant de concevoir et de fabriquer un prototype d’objet technique. Par l’étude des mécanismes sous l’angle des forces, des mouvements ou des transformations de l’énergie, l’élève peut comprendre le fonctionnement de certains systèmes technologiques.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons