Durant la période Kofun (250 – 552), l’élite japonaise était enterrée dans de grandes tombes, qui avaient souvent la forme d’un trou de serrure. Ces tombes étaient décorées avec des haniwas, des figures creuses en argile dont les origines et les buts sont inconnus, bien qu’une légende prétende que les figures sont des modèles de vraies personnes (habituellement des serviteurs) et d’animaux, qui étaient enterrés avec le mort, peut-être pour l’aider dans l’après-vie.

Les haniwas variaient grandement en taille, en forme et en détail et ils étaient placés à différents endroits dans ou autour de la tombe. Originalement conçues en forme de bocal plein, les figures creuses en forme de maisons, d’armes, d’animaux et de personnes sont apparues quelques siècles plus tard. Les trous des yeux et de la bouche finement coupés des haniwas d’humains et d’animaux en sont des caractéristiques. Faits d’argile rouge riche en fer et chauffés non vernis &a Pour en lire plus
Durant la période Kofun (250 – 552), l’élite japonaise était enterrée dans de grandes tombes, qui avaient souvent la forme d’un trou de serrure. Ces tombes étaient décorées avec des haniwas, des figures creuses en argile dont les origines et les buts sont inconnus, bien qu’une légende prétende que les figures sont des modèles de vraies personnes (habituellement des serviteurs) et d’animaux, qui étaient enterrés avec le mort, peut-être pour l’aider dans l’après-vie.

Les haniwas variaient grandement en taille, en forme et en détail et ils étaient placés à différents endroits dans ou autour de la tombe. Originalement conçues en forme de bocal plein, les figures creuses en forme de maisons, d’armes, d’animaux et de personnes sont apparues quelques siècles plus tard. Les trous des yeux et de la bouche finement coupés des haniwas d’humains et d’animaux en sont des caractéristiques. Faits d’argile rouge riche en fer et chauffés non vernis à de basses températures, les haniwas étaient vulnérables aux éléments et se brisaient facilement parce qu’ils étaient placés au-dessus du sol.

Les haniwas devaient être fabriqués rapidement, car il n’y avait pas beaucoup de temps entre la mort d’une personne et son enterrement, ce qui peut expliquer leur design simple.

© 2006, La Galerie d'art du Grand Victoria. Tous droits réservés.

Cette tête, représentant une femme ou un enfant, a une nature primitive et un attrait visuel frappant.

Cette tête représente celle d’une femme ou d’un enfant. Sa nature primitive a un attrait visuel frappant. Ce genre de figurines de tombes peut être associé aux figurines trouvées dans les tombes chinoises.

Inconnu
Don de Mme R.W. Finlayson
5e/6e siècle
JAPON
AGGV 1985.056.001
© 2006, La Galerie d'art du Grand Victoria. Tous droits réservés.


Cet haniwa a été fait durant la période Tumulus (4e-5e siècle) et a été déterré dans la préfecture Gumma du Japon.

Ce buste haniwa d’un guerrier a été fait durant la période Tumulus (4e-5e siècle) et a été déterré dans la préfecture Gumma du Japon, au nord-ouest de Tokyo.

Inconnu
Don de Betty Isserstedt
4e/5e siècle
JAPON
AGGV T2005.048.001
2006, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


Voici le tumulus Noge-Ōtsuka au Japon. Il remonte au 5e siècle et compte plusieurs haniwas en forme de pot.

Voici le tumulus Noge-Ōtsuka dans la région Setagaya-ku de Tokyo, au Japon. Il remonte au 5e siècle et compte plusieurs haniwas en forme de pot.

Photos prises par User:PHG (Wikimedia Commons)
Wikimedia Commons
5e siècle
Tokyo, JAPON
© Permis de documentation GNU


À l’intérieur du Kofun Ishibutai situé à Asuka, un village dans la préfecture Nara du Japon (au sud de Tokyo).

À l’intérieur du Kofun Ishibutai situé à Asuka, un village dans la préfecture Nara du Japon (au sud de Tokyo).

Inconnu
Wikimedia Commons

JAPON
© Domaine public


Objectifs d'apprentissage

Les objectifs d’apprentissage suivants ont été créés avec des références nombreuses et spécifiques aux Résultats d’apprentissage prescrit (RAP) pour diverses années scolaires et sujets tels que décrits par le ministère de l’Éducation de la province de la Colombie-Britannique. Les parties qui reflètent directement les matières de langue sont en italique. Tous les textes applicables et les autres ressources d’apprentissage sont énumérés dans les bibliographies.

• Les élèves exploreront les caractéristiques religieuses et sociales du peuple pendant la période de Kofun, apprenant ainsi les similitudes et les différences dans et entre les cultures avec le temps.
• Les élèves apprécieront la production et la fourniture d’haniwa pour les tombes de l’élite japonaise.
• Les élèves apprendront comment les haniwa étaient utilisés dans les rites honorant les morts et analyseront les éléments et les caractéristiques qui ont contribué à l’identité des civilisations.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons