Natalka Husar, née en 1951 au New Jersey, É.-U., est déménagée au Canada en 1973. Le patrimoine ukrainien de Mme Husar fournit la toile de fond de ses œuvres d'art. Dans Our Lady of Mississauga, qui rappelle les peintures byzantines de la Madone et de son enfant, l'artiste, représentée sous les traits d'une madone/épouse, satirise l'idée d'un mode de vie opulent assuré par son enfant/mari. Le couple se trouve en compagnie d'un auditoire approbateur, qui fait des commérages au sujet de son succès matériel. « Mes œuvres portent sur les paradoxes et les sentiments d'angoisse vécus par les gens déracinés de leur passé et emprisonnés dans leur environnement culturel », indique Mme Husar.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Instituto Nacional de Bellas Artes, Consejo Nacional para la Cultura y las Artes, Secretaría de Relaciones Exteriores, Glenbow Museum, McMichael Canadian Art Collection, Musée d'art de Joliette, Louisiana State Museum

© 2002, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons