La « couverture » employée pour ce jeu est habituellement faite de peaux de phoque ou de morse et peut ainsi supporter les rebondissements des joueurs qui retombent dedans après avoir été « lancés » en l’air. On joue à tour de rôle-le gagnant est celui qui rebondit le plus haut.

Le jeu de la couverture se joue souvent à des festivals ou à d’autres fêtes inuits et rappelle d’autres concours non inuits qui emploient la trampoline.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
The Canadian Canoe Museum; The Elliott Avedon Museum and Archive of Games; Musée des Abénakis; Museum of Anthropology; St. Boniface Museum; Smithsonian's National Museum of the American Indian; Woodland Cultural Centre; Sport Canada; 2002 North American Indigenous Games Host Society; North American Indigenous Games Council; Aboriginal Sport Circle

© 2009, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons