Lévesque, Lesage, Lapalme

© 2011, Musée québécois de culture populaire. Tous droits réservés.

Introduction

C’est en accéléré que se lit l’histoire du Québec dans les années 1960. En effet, en moins d’une décennie, le Québec connaît des transformations en profondeur, aussi bien sur les plans politique, économique, social que culturel. Cette période mouvementée, qui s’inscrit sous le signe de l’affirmation et de la libération de la société québécoise, a été qualifiée paradoxalement de « Révolution tranquille », expression d’abord formulée par un journaliste anglophone du Globe and Mail, mais sitôt adoptée par les dirigeants politiques et les observateurs du Québec.

Il n’y a pas unanimité sur la trame temporelle du phénomène. Dans le cadre de cette exposition, celle retenue a comme point de départ le célèbre « Désormais » du premier ministre unioniste Paul Sauvé énoncé au lendemain de la mort de Maurice Duplessis en 1959, et qui marque une rupture sans équivoque avec le passé. À l’autre extrémité 1968, dernière année où Daniel Johnson de l’Union nationale est au pouvoir. Mais il importe de souligner que la Révolution tranquille plonge ses racines loin dans le temps, soit immédiatement après la Deuxième Guerre mondiale, voire dans les années 1930 selon certains chercheurs. En aval, l’année 1968 ne marque certes pas la fin des changements, mais, de toute évidence, des signes d’essoufflement se manifestent.

La présente exposition veut faire découvrir la Révolution tranquille dans toute sa complexité. De plus, elle veille à replacer ce phénomène dans une perspective large, c’est-à-dire à ne pas l’isoler car, aussi bien en Occident qu’ailleurs, le monde est en ébullition dans la décennie 1960-1970.



Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons